Journebian · Installation de Potato

29 décembre 2000

Préambule

Après avoir utilisé quelques années une distribution Red Hat (5.0 puis 5.2), j'ai décidé de passer à Debian. J'ai d'abord attendu quelques mois la sortie de la version 2.2 (Potato), puis quelques mois de plus avant d'avoir le temps de l'installer. Je ne suis pas un maniaque de la mise à jour donc…

Note : Par la suite, les hyperliens sur des fichiers des CD-ROM Debian supposent que le CD-ROM est monté sur le répertoire /cdrom.

Version

L'avantage de ces délais est que la version 2.2r2 est sortie dans l'intervalle. Je l'ai commandée à http://www.debian.ch. Pour être précis, j'ai commandé Debian 2.2r2; i386; non-US. Official version. Three CDs.

Bon, le fichier README.txt du premier CD-ROM me dit qu'il s'appelle (le CD-ROM) Debian GNU/Linux 2.2 r2 "Potato" - Official i386 Binary-1. Aucune trace de non-US, c'est un peu confus. Rien dans les notes de dernière minute, mais le répertoire dists/potato/non-US/main/binary-i386/ du CD-ROM est bien rempli. Et puis qui suis-je pour douter de http://www.debian.ch ? :-)

En plus un petit document en bois d'arbre mort a été gentiment envoyé avec les CD-ROM et il me donne une somme MD5 par CD-ROM, avec la commande qui va bien pour parcourir chaque fichier et faire un grand total. Tout correspond parfaitement comme prévu.

Amorçage depuis un CD-ROM

Tiens, d'après la documentation d'installation, les nouveaux contrôleurs SCSI permettent d'amorcer un système depuis un CD-ROM (chapitre 3.3.2 Sélection du périphérique d'amorce (« Boot Device »)). Le mien en serait-il capable ? J'ai des doutes, un Ctrl-a au démarrage du BIOS de ma carte SCSI s'impose pour vérifier. Il y a aussi quelques commentaires intéressants dans le chapitre 3.3.1 Le menu de configuration de BIOS. Bon, je vais vérifier cela…

Il existe bien une option pour amorcer depuis un CD-ROM dans le BIOS de ma carte SCSI (AdvanSys PCI Ultra SCSI Host Adapter, BIOS v2.6L) comme dans celui de ma carte mère (Asus TXP4-X, chipset Intel 430TX, Award BIOS v4.51PG (12/02/97)), mais rien à faire ; ça ne s'amorce pas avec mon lecteur Pioneer DR-U24X.

Surprise, après un réamorçage où j'ai laissé le CD-ROM dans le lecteur sans faire attention, il a été détecté comme amorçable. Donc ça peut fonctionner, mais ça ne semble évidemment pas reproductible. En plus mes recherches avec Deja ou Google ne donnent rien.

30 décembre 2000

La nuit a porté conseil. Cette détection aléatoire de CD-ROM amorçable sentait le problème analogique. Il s'agissait du Startup Delay Time. Je l'ai changé de 1 à 4 secondes et maintenant l'amorçage depuis le CD-ROM fonctionne à tous les coups. Ce Pioneer DR-U24X ne me semble vraiment pas très rapide.

Je me suis aussi rendu compte que je ne connaissais pas le modèle de ma carte SCSI ! cat /proc/scsi/advansys/0 me donne AdvanSys SCSI 3.1E: PCI Ultra 240 CDB: IO D400/F, IRQ 10. Mais les modèles AdvanSys que je trouve sur Internet s'appellent ABPnnn. Je suppose qu'en regardant directement le matériel je pourrais trouver cela, mais je suis étonné de ne rien trouver par logiciel.

Maintenant que j'ai pu amorcer depuis le CD-ROM, je me suis enfin vraiment frotté à Debian. Je crois que je ferais bien d'imprimer quelques pages de documentation. Commençons par les commandes cfdisk et dselect.

Partionnement

J'ai deux disques durs SCSI : un Quantum Atlas II (4 Go, 7200 t/m, 20 MHz) et un (encore plus vieux) Seagate Medalist 1080sl (1 Go, 5376 t/m, 10 MHz). En fait le Seagate n'est pas si vieux, j'ai encore un disque SCSI de 40 Mo qui traîne dans un Amiga 2000 quelque-part, mais je ne crois pas que ça vaille la peine de le récupérer.

Clairement le Quantum est plus rapide. Qu'est-ce que je peux mettre sur le Seagate ? J'hésite à distribuer les partitions de swap sur les deux disques. Il me semble avoir lu que Linux en tire profit. (Note du 2 janvier 2001 : le Linux Partition HOWTO donne cette information et quelques autres.) Mais en dehors du swap et d'une partition de réserve, que mettre ? /tmp ? /usr ? /var ? (Note : décision prise le 27 janvier 2001)

Tiens, j'ai redécouvert un mode d'emploi de ma carte SCSI. Il s'agirait d'une ABP-9xxU (voir le 8 avril 2001 pour plus de détails).

1er janvier 2001

Sauvegarde

Que sauvegarder ? /etc, /root et quelques comptes d'utilisateur me semblent suffisants. Je ne compte pas récupérer la configuration de ma Red Hat, seulement quelques paramètres intéressants en vrac par prudence et facilité.

N'avoir qu'un lecteur ZIP au lieu d'un graveur de CD va me forcer à faire du ménage.

C'est long, le ménage…

2 janvier 2001

Matériel

Le grand classique avant d'installer Linux, connaître son matériel.

Les composants de mon PC
Composant Nom
Microprocesseur AMD K6 200 MHz
Carte mère Asus TXP4-X i82430TX (ISA, PCI, USB, UDMA/66)
Mémoire vive 64 Mo SDRAM
Cartes PCI Carte graphique Matrox Millenium II, 4 Mo
Carte Ultra2 SCSI AdvanSys ABP-940U
Cartes ISA
Périphériques SCSI ID 0 : Quantum 4 Go (XP34550S, LXY4)
ID 1 : Seagate 1 Go (ST51080N, 0943)
ID 2 : Pioneer 24× (CDROM DR-U24X, 1.01)
ID 5 : Iomega (ZIP 100, J.02)
Périphériques IDE
Périphériques USB
Périphériques série ttyS0 : modem Askey MagicXpress MX56VX
ttyS1 : souris Logitech MouseMan
Périphériques parallèle imprimante laser Xerox DocuPrint P8e (langage PCL5e)
Clavier suisse romand 105 touches
Moniteur Vobis Highscreen MS 1995P (19", 95 KHz)
3 janvier 2001

Découvertes

Aujourd'hui j'ai découvert md5sum -c md5sum.txt. En revanche impossible de trouver un fichier md5sum.txt sur le site Debian pour vérifier que la Poste n'a pas mis un cheval de Troie dans les CD-ROM de ma distribution. :-)
Bon, c'est la journée paranoïa.

4 janvier 2001

Rien eu le temps de faire, à part imprimer une excellente introduction à Apt tirée de Linuxnewbie.org.

5 janvier 2001

C'est parti

Si tout va bien le prochain paragraphe sera écrit sur Debian

Pas de chance, je suis toujours sur Red Hat. L'amorçage avec le CD-ROM fonctionne bien. Ça commence par un écran d'aide avec une invite de commande boot: en bas, comme c'est d'ailleurs bien décrit dans le chapitre 6.1 Paramètres du démarrage. Si on pouvait avoir les textes en français ce serait encore mieux, mais je ne trouve rien dans les écrans d'aide accessibles par F1, F2, F3, F4, F5, F6, F7, F8 ou F9. Finalement je tape sur retour à l'invite et le noyau 2.2.18pre21 est lancé. Tout semble se passer normalement jusqu'à ce que ma carte SCSI soit détectée. Là quelques messages inquiétants apparaissent :

scsi0 : AdvanSys SCSI 3.2M: PCI Ultra 240 CDB: IO D400/F, IRQ 10
scsi : 1 host.
scsi : aborting command due to timeout : pid 0, scsi0, channel 0, id 0, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00 
scsi : aborting command due to timeout : pid 0, scsi0, channel 0, id 0, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00 
scsi : aborting command due to timeout : pid 1, scsi0, channel 0, id 1, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00 
scsi : aborting command due to timeout : pid 1, scsi0, channel 0, id 1, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00 
scsi : aborting command due to timeout : pid 2, scsi0, channel 0, id 2, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00 

Et ainsi de suite jusqu'à l'id 6. C'est bizarre et en plus chaque timeout prend du temps. Cette incapacité à détecter les périphériques est même très ironique si l'on considère que le noyau a justement été lu sur le lecteur de CD SCSI (id 2).

Les derniers messages défilent un peu vite, heureusement les consoles virtuelles sont maintenant actives et Alt-F4 permet de voir les messages du noyau. En outre je peux sauver les messages de cet essai avec dmesg :
mount /dev/fd0/mnt
dmesg > /mnt/dmesg_cd1.txt
Ce qui donne le traçage complet du lancement de Linux 2.2.18pre21 (from kernel-image-2.2.18pre21_2.2.18pre21-1).

Ces problèmes SCSI ne semblent pas gêner l'installation, on me propose de configurer le clavier. Arg, pas de clavier suisse romand dans la liste. Heureusement il est indiqué que j'aurai plus de choix après l'installation de base en utilisant kbdconfig. En attendant je prends qwertz/de-latin1-nodeadkeys. C'est une bonne idée de noter les six premières lettres du clavier, le suisse romand est aussi « qwertz ».

Étape d'installation suivante : No hard disk drives could be found. Ah. Le problème de détection de mes périphériques SCSI est donc sérieux. Je suis tout de même (un tout petit peu) content de voir que le processus d'installation est assez solide pour afficher un message clair même dans un cas aussi grave. Maigre consolation…

Est-ce l'amorçage depuis le CD-ROM qui pose problème ? Je vais essayer un amorçage avec une disquette pour voir. En plus je crois que je pourrai me faire une installation en français en suivant les manipulations du chapitre 5.6.2 Modifier la Rescue Floppy pour supporter le langage national.

Disquettes

Les explications sont un peu fouillis. J'aimerais juste amorcer avec une disquette avant d'utiliser le CD-ROM. Bon, d'après le chapitre 5.1 Vue d'ensemble du Processus d'Installation c'est logiquement possible. D'après le chapitre 5.3.1 Choix du support de démarrage initial je peux amorcer le système avec la disquette Rescue. Je vais d'abord essayer avec le jeu d'installation compact, avec un peu de chance j'éviterai de devoir recycler trop de mes vieilles disquettes. Alors je crée une disquette Rescue :
dd if=compact/rescue.bin of=/dev/fd0 bs=1024 conv=sync;sync
et une disquette root dans la foulée :
dd if=compact/root.bin of=/dev/fd0 bs=1024 conv=sync;sync

Bon, maintenant je francise la disquette. Selon le chapitre 5.6.2 Modifier la Rescue Floppy pour supporter le langage national, il faut copier « les fichiers de messages et une fonte » sur la disquette. C'est un peu mince comme explication. Enfin, il existe une documentation plus complète sous forme de script MS-DOS (arg). Alors :
mount /mnt/a/
cp /cdrom/dists/potato/main/disks-i386/2.2.20.0.1-2000-12-03/lang/fr/* /mnt/a/
umount /mnt/a/
et voilà (en utilisant le répertoire /mnt/a/ pour monter les disquettes formatées MS-DOS).

C'est reparti (avec des disquettes)

Dernières lignes sur Red Hat ?

Non. L'installation a bien commencé en français, quoique les lettres accentuées étaient mal affichées. Je vais essayer avec un cp /cdrom/dists/potato/main/disks-i386/2.2.20.0.1-2000-12-03/lang/fonts/lat1u-16.psf /mnt/a/font.psf pour voir (Note : J'ai vu, les accents sont OK mais les caractères graphiques de dessin de fenêtre sont mauvais).

Le noyau se lance cette fois avec un framebuffer. Mais le pingouin a vraiment mauvaise mine. J'espère qu'il s'agit d'un problème de palette plutôt que des goûts de l'auteur. À part ça le SCSI fonctionne toujours aussi mal. Et la suite de l'installation est en anglais, mais ça c'est moins grave. Je suis content de constater que les deux disquettes Rescue et root de l'installation compact suffisent (très maigre consolation).

Tiens, je remarque que les français ont droit à deux claviers, avec ou sans '¬'. On ne pourrait pas mettre un clavier suisse romand à la place ?

Enfin, l'amorçage aux disquettes n'a servi à rien, pour l'instant, mais j'ai une idée derrière la tête. Et si le nouveau pilote AdvanSys avait un défaut mis à jour par mon réglage du Startup Delay Time de 4 secondes ? Je n'avais fait ce réglage que pour pouvoir amorcer avec un CD-ROM après tout.

Réamorçage et aller, zou, sélectionnons Restore factory defaults. A-y-est, ça détecte ! Mais il faut encore attendre sur un timeout pour les id innocupées ! Rudement long ce timeout… sur pid 27 id 3 en plus - pid 27 ? Bon, j'ai eu le temps d'aller boire un coca et c'est toujours bloqué. Sacrément foireux ce pilote AdvanSys.

Bon, j'essaie un réamorçage avec les réglages d'usine, sauf le Startup Delay Time égal 3 pour bien être sûr d'avoir isolé le problème. Le CD-ROM est detecté à l'amorçage, mais je retombe sur le premier problème de timeout. Ré-ré-amorçage en utilisant la disquette. Le noyau de la disquette se comporte autrement, mais pas mieux :

AdvanSys SCSI 3.2M: PCI Ultra 240 CDB: IO D400/F, IRQ 10
scsi : 1 host.
scsi : aborting command due to timeout : pid 0, scsi 0, channel 0, id 0, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00
SCSI host 0 abort (pid 0) timed out - resetting
SCSI bus is being reset for host 0 channel 0.
scsi : aborting command due to timeout : pid 0, scsi 0, channel 0, id 0, lun 0 Test Unit Ready 00 00 00 00 00
SCSI host 0 abort (pid 0) timed out - resetting
SCSI bus is being reset for host 0 channel 0.
 advansys: advansys_reset: reset request not active or waiting, completing anyway
  c009ee00

Tout est bloqué à nouveau. Bon, le Startup Delay Time est bien problématique. Ré-ré-…amorçage, Restore factory defaults et…

Ça marche !

Je me demande si le pilote AdvanSys est vraiment coupable. Peut-être est-ce un problème dû aux pilotes précédents ? Je me méfie tout de même. Je n'aimerais pas que ça fonctionne juste le temps de repartitionner mes disques. Je vais faire quelques réamorçages de test et éventuellement rejouer un peu avec certains paramètres de la carte SCSI. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème matériel puisque tout a parfaitement fonctionné durant les trois dernières années et que je peux toujours utiliser mon installation Red Hat.

La conclusion des tests est que ça ne fonctionne presque jamais. Y compris en amorçant avec la disquette, quel que soit le Startup Delay Time. Voici les messages intéressants que j'obtiens en amorçant avec la disquette Rescue compact utilisant Linux 2.2.18pre21-compact (from kernel-image-2.2.18pre21-compact_2.2.18pre21-1) :

PIIX4: IDE controller on PCI bus 00 dev 09
PIIX4: device not capable of full native PCI mode
PIIX4: device disabled (BIOS)
Floppy drive(s): fd0 is 1.44M
FDC 0 is a post-1991 82077
md driver 0.36.6 MAX_MD_DEV=4, MAX_REAL=8
sim710: No NCR53C710 adapter found.
scsi: <fdomain> Detection failed (no card)
NCR53c406a: no available ports found
sym53c416c: Version 1.0.0
Failed initialization of WD-7000 SCSI card!
DC390: 0 adapter found
scsi0: Advansys SCSI 3.2M: PCI Ultra 240 CDB: IO D400/F, IRQ 10
scsi : 1 host.
scsi : aborting command due to timeout : pid 0, scsi0, channel 0, id 0, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 0, scsi0, channel 0, id 0, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 1, scsi0, channel 0, id 1, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 1, scsi0, channel 0, id 1, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 2, scsi0, channel 0, id 2, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 2, scsi0, channel 0, id 2, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 3, scsi0, channel 0, id 3, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 3, scsi0, channel 0, id 3, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 4, scsi0, channel 0, id 4, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 4, scsi0, channel 0, id 4, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 5, scsi0, channel 0, id 5, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 5, scsi0, channel 0, id 5, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 6, scsi0, channel 0, id 6, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 6, scsi0, channel 0, id 6, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 7, scsi0, channel 0, id 7, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : aborting command due to timeout : pid 7, scsi0, channel 0, id 7, lun 0 0x00 00 00 00 00 00
scsi : detected total.

Je me demande si le Failed initialization of WD-7000 SCSI card! ne signifie pas par hasard que cette initialisation a corrompu ma carte. Ce que je trouve très louche, c'est que j'observe du trafic sur le bus SCSI grâce la led de mon boîtier, avant que le pilote AdvanSys soit essayé par le noyau.

J'ai envoyé un courrier à linux-leman@alphanet.ch et un autre à debian-boot@lists.debian.org. Je vais me coucher, peut-être à mon réveil la réponse aura-t-elle été postée ?

6 janvier 2001

Disquette Red Hat

Chouette, j'ai une réponse de Marc Schaefer (principal responsable de http://www.debian.ch) qui a trouvé à http://advansys.com/support/software/os/linux.htm une disquette d'amorçage faite par AdvanSys, pas pour Debian cependant. J'ai téléchargé la version Red Hat 6.0, ma carte et les périphériques sont bien reconnus. Il ne s'agit donc pas d'un problème du noyau 2.2. Marc me propose même de me fabriquer une disquette d'amorçage Debian si nécessaire !

7 janvier 2001

Disquette Debian idepci

Toujours personne n'a répondu à mon envoi à debian-boot@lists.debian.org. Mais mes échanges avec Marc Schaefer fructifient. Nous penchons pour la même cause de problème, à savoir une mauvaise configuration accidentelle de la carte SCSI avant que le pilote AdvanSys n'entre en jeu. Et celui-ci ne remet pas (problème matériel possible) complètement les choses en ordre.

Marc Schaefer me propose la méthode d'installation suivante :


Dans
   /cd1/install/doc/install.en.txt

ils disent ceci:

     `idepci'
          Kernel that supports only IDE and PCI devices (and a very small
          number of ISA devices).  This kernel should be used if the SCSI
          drivers in the other flavors cause your system to hang on startup
          (probably because of resource conflicts, or a misbehaving
          driver/card in your system.) The `idepci' flavor also has a
          built-in ide-floppy driver so that you can install from LS120 or
          ZIP devices.

Je suppose qu'alors les drivers SCSI viennent à part (en modules).

Donc, tu fais ainsi:

1. générer la disquette de boot/rescue

     /cd1/dists/potato/main/disks-i386/current/images-1.44/idepci/rescue.bin

2. générer la disquette de root/installation

     /cd1/dists/potato/main/disks-i386/current/images-1.44/idepci/root.bin

3. générer les disquettes de drivers

     /cd1/dists/potato/main/disks-i386/current/images-1.44/idepci/driver-1.bin

je ne suis pas sûr que ce qui suit est nécessaire, enfin on verra.

     /cd1/dists/potato/main/disks-i386/current/images-1.44/driver-2.bin
     /cd1/dists/potato/main/disks-i386/current/images-1.44/driver-3.bin

Booter avec la disquette 1, ensuite mettre la 2 et enfin charger les
drivers (en premier lieu).

Si cela ne fonctionne pas je créerai le tout à la main (mais ça serait
mieux d'utiliser les outils prévus, et s'ils ne marchent pas, d'informer
Debian du bug).

Plus bas il ajoute :

(il faut la disquette rescue, root, et les 4 disquettes
de drivers). J'ai une fois installé comme ça et c'était sport (trouver 6
disquettes en état de marche!)

Effectivement, trouver 6 bonnes disquettes est problématique, ça fait du bien d'être compris. :-) Du coup il m'a préparé un petit paquet de modules à utiliser ainsi :

gzip -d < 2.2r2-advansys-initial-drivers.gz > /dev/fd0

et tu fais `initial module loading' une fois après avoir booté avec rescue
et puis root. (donc 3 disquettes fiables)

Là, tu choisis:

   scsi_mod.o
   sd_mod.o

puis
   advansys.o

tu peux vérifier (alt-fx) que le driver est bien chargé.

Je crois que je vais encore imprimer le chapitre 7 Utiliser dbootstrap pour la configuration initiale du système de la documentation d'installation.

Résultats de Linux 2.2.18pre21-idepci : Il y a du progrès, j'arrive à voir mes disques. Mais impossible de lire ne serait-ce que la table des partitions :

scsi0 : AdvanSys SCSI 3.2M: PCI Ultra 240 CDB: IO D400/F, IRQ 10
scsi : 1 host.
  Vendor: QUANTUM   Model: XP34550S          Rev: LXY4
  Type:   Direct-Access                      ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi disk sda at scsi0, channel 0, id 0, lun 0
  Vendor: SEAGATE   Model: ST51080N          Rev: 0943
  Type:   Direct-Access                      ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi disk sdb at scsi0, channel 0, id 1, lun 0
  Vendor: PIONEER   Model: CD-ROM DR-U24X    Rev: 1.01
  Type:   CD-ROM                             ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi CD-ROM sr0 at scsi0, channel 0, id 2, lun 0
  Vendor: IOMEGA    Model: ZIP 100           Rev: J.02
  Type:   Direct-Access                      ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi removable disk sdc at scsi0, channel 0, id 5, lun 0
sr0: scsi3-mmc drive: 20x/20x xa/form2 cdda tray
Uniform CD-ROM driver Revision: 3.11
SCSI device sda: hdwr sector= 512 bytes. Sectors= 8890760 [4341 MB] [4.3 GB]
Partition check:
 sda:<3>ll_rw_block: Trying to read nonexistent block-device 08:00 (0)
 unable to read partition table

De quoi cela vient-il ? Je n'en ai aucune idée. Marc Schaefer non plus. Peut-être un module manquant ? C'est difficile à dire, je n'ai pratiquement aucune documentation à ce sujet.

8 janvier 2001

Disquette Debian personnalisée

J'ai eu une réponse de Adam di Carlo à mon envoi à debian-boot@lists.debian.org. Il me conseille d'enregistrer un problème pour le paquet kernel-image-2.2.18pre21-compact. Peut-être plus tard… (le 21 janvier en fait)

Je vais essayer une nouvelle disquette envoyée par Marc Schaefer. Mais c'est juste pour voir si je peux lire les disques, pas pour faire toute l'installation.

À part ça, je viens de me faire rappeler la commande dmesg, très pratique pour les rapports de problème. Je vais en profiter pour étoffer les paragraphes précédents. J'ai aussi appris à écrire et vérifier une image sur disquette :

  1. gzip -d <advansys-boot-2.2.18.gz >/dev/fd0
  2. sortir et remettre la disquette pour invalider les caches
  3. gzip -d <advansys-boot-2.2.18.gz | cmp /dev/fd0 -

Ce noyau est allé comme un charme, alors j'inclus tout les messages ici en plus du fichier séparé (2.2.18 par Marc Schaefer) :

Linux version 2.2.18 (schaefer@defian) (gcc version 2.95.2 20000220 (Debian GNU/Linux)) #1 Mon Jan 8 12:21:24 MET 2001
Detected 199907 kHz processor.
Console: colour VGA+ 80x25
Calibrating delay loop... 398.95 BogoMIPS
Memory: 63292k/65536k available (900k kernel code, 416k reserved, 868k data, 60k init)
Dentry hash table entries: 8192 (order 4, 64k)
Buffer cache hash table entries: 65536 (order 6, 256k)
Page cache hash table entries: 16384 (order 4, 64k)
CPU: L1 I Cache: 32K  L1 D Cache: 32K
CPU: AMD-K6tm w/ multimedia extensions stepping 02
Checking 386/387 coupling... OK, FPU using exception 16 error reporting.
Checking 'hlt' instruction... OK.
POSIX conformance testing by UNIFIX
PCI: PCI BIOS revision 2.10 entry at 0xf0500
PCI: Using configuration type 1
PCI: Probing PCI hardware
Linux NET4.0 for Linux 2.2
Based upon Swansea University Computer Society NET3.039
NET4: Unix domain sockets 1.0 for Linux NET4.0.
NET4: Linux TCP/IP 1.0 for NET4.0
IP Protocols: ICMP, UDP, TCP
TCP: Hash tables configured (ehash 65536 bhash 65536)
Starting kswapd v 1.5 
Detected PS/2 Mouse Port.
Serial driver version 4.27 with no serial options enabled
ttyS00 at 0x03f8 (irq = 4) is a 16550A
ttyS01 at 0x02f8 (irq = 3) is a 16550A
pty: 256 Unix98 ptys configured
RAM disk driver initialized:  16 RAM disks of 16384K size
loop: registered device at major 7
Floppy drive(s): fd0 is 1.44M
FDC 0 is a post-1991 82077
scsi0 : AdvanSys SCSI 3.3D: PCI Ultra 240 CDB: IO D400/F, IRQ 10
scsi : 1 host.
  Vendor: QUANTUM   Model: XP34550S          Rev: LXY4
  Type:   Direct-Access                      ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi disk sda at scsi0, channel 0, id 0, lun 0
  Vendor: SEAGATE   Model: ST51080N          Rev: 0943
  Type:   Direct-Access                      ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi disk sdb at scsi0, channel 0, id 1, lun 0
  Vendor: PIONEER   Model: CD-ROM DR-U24X    Rev: 1.01
  Type:   CD-ROM                             ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi CD-ROM sr0 at scsi0, channel 0, id 2, lun 0
  Vendor: IOMEGA    Model: ZIP 100           Rev: J.02
  Type:   Direct-Access                      ANSI SCSI revision: 02
Detected scsi removable disk sdc at scsi0, channel 0, id 5, lun 0
scsi : detected 1 SCSI cdrom 3 SCSI disks total.
sr0: scsi3-mmc drive: 20x/20x xa/form2 cdda tray
Uniform CD-ROM driver Revision: 3.11
SCSI device sda: hdwr sector= 512 bytes. Sectors= 8890760 [4341 MB] [4.3 GB]
SCSI device sdb: hdwr sector= 512 bytes. Sectors= 2109840 [1030 MB] [1.0 GB]
SCSI device sdc: hdwr sector= 512 bytes. Sectors= 196608 [96 MB] [0.1 GB]
sdc: Write Protect is off
Partition check:
 sda: sda1 sda2 < sda5 sda6 sda7 > sda3 sda4
 sdb: sdb1
 sdc: sdc4
VFS: Insert root floppy disk to be loaded into RAM disk and press ENTER
9 au 20 janvier 2001

J'ai enjolivé un peu ce document (c'est du travail tout ces liens). À part ça, rien fait de très marquant côté Debian. C'est que j'ai aussi un métier pour nourrir ma petite famille. J'ai d'ailleurs été assez absorbé par un petit projet utilisant XPath et XSLT. Très intéressant, mais je m'éloigne un peu du sujet.

21 janvier 2001

Rapports de problème

Aujourd'hui je relance un peu l'installation. Je vais tester la réactivité de la communauté Debian. J'ai (oui oui, finalement) répondu à Adam di Carlo et j'ai soumis un problème pour kernel-image-2.2.18pre21 et un pour kernel-image-2.2.18pre21-compact à submit@bugs.debian.org.

Paramètres du noyau

Adam di Carlo m'a répondu et dirigé sur le Linux BootPrompt-HowTo. Je vais essayer les paramètres reserve=0xD400,32 et advansys=0xD400, avec un peu de chance les autres pilotes SCSI laisseront la carte AdvanSys en l'état et le pilote AdvanSys pourra l'initialiser correctement.

Enfin ! L'amorçage avec le premier CD-ROM fonctionne bien ! Il me suffit de taper linux reserve=0xD400,32 à l'invite boot: et ça marche. Bizarrement il semble être préférable de ne pas donner de paramètre au pilote AdvanSys. En effet celui-ci n'utiliserait ces paramètres que pour trouver des cartes ISA ou VLB. Pourtant d'après la documentation, un pilote correctement écrit ne devrait pas essayer d'initialiser une région réservée. Mais bon, tant que ça fonctionne… Les détails de l'amorçage sont disponibles dans les messages de lancement du noyau sauvés grâce à dmesg.

La morale de l'histoire est que la solution était au bout d'un lien de la documentation sur le CD. Mais cette documentation est tellement tentaculaire qu'il est difficile de tout explorer méthodiquement.

27 et 28 janvier 2001

C'est installé !

Ceci est la première ligne que je tape sur Debian ! Il est 15h38, le 28 janvier, je n'ai encore trouvé que Lynx pour consulter le HTML que je tape. L'histoire a commencé le 27 à 15h52, c'est donc assez long…

J'ai perdu les trois premiers quarts d'heure à me battre avec ma carte SCSI pour qu'elle veuille bien reconnaître mon CD-ROM amorçable et mon lecteur ZIP. Je me suis même fait un peu peur un coup après avoir éteint mon PC trop vite après un changement des réglages de la carte.

PCI Ultra SCSI host adapter not found - BIOS not installed!
Press a key to continue...

Finalement j'ai laissé tomber, le noyau étant capable de voir le lecteur ZIP même si la carte ne le voit pas à l'amorçage. Mais c'est tout de même très troublant ces nouveaux problèmes SCSI.

Enfin, voici en gros la séquence des événements :

  1. J'allume le PC.
  2. J'insère le CD-ROM.
  3. Je réamorce jusqu'à ce que le CD-ROM soit reconnu comme amorçable…
  4. Le CD-ROM est reconnu, un texte me dit de taper la touche Escape pour l'ignorer ou 0 pour la Default entry. Je tape 0.
  5. syslinux est lancé. Welcome to Debian GNU/Linux 2.2!
  6. À l'invite boot: je tape linux reserve=0xD400,32.
  7. Loading root.bin, Loading Linux, Uncompressing… tout va bien.
  8. Je passe les Release Notes.
  9. Next: Configure the keyboard Je configure le clavier au plus proche du suisse romand, c'est-à-dire qwertz/de-latin1-nodeadkeys : Germany.
  10. Previous: Partition a Hard Disk L'installeur a gentiment voulu me faire sauter une étape en voyant que j'avais déjà des partitions Linux, mais je veux tout repartitionner.
  11. Je sélectionne /dev/sda pour le partionner.
  12. Je saute les informations sur les LILO limitations, j'en ai déjà tenu compte dans mon plan de partitionnement.
  13. cfdisk 2.10f est lancé. Très bonne interface.
  14. Voici le partionnement que j'ai adopté pour le premier disque :

    Partionnement de sda
    nom option type de partition système de fichier taille (Mo) usage
    sda1 primaire Linux 131,61 reservé
    sda2 primaire Linux 98,71 /
    sda5 NC logique Linux swap 131,61 swap
    sda6 NC logique Linux 1497,01 /usr
    sda7 NC logique Linux 2689,67 /home

    Notes :

    • J'ai pris garde de mettre les petites partitions au début. C'est bon pour les limitations de LILO et pour les performances.
    • NC indique que la taille de la partition est maximisée (terminologie cfdisk ?) sda2 ne pouvait pas être maximisé. Je ne voulais pas maximiser sda1 car certains systèmes ne le supporteraient pas et je ne sais pas encore ce que je veux en faire.
    • Les tailles de partition ne sont pas des nombres ronds car cfdisk doit s'adapter à la géométrie du disque.
    • Les points de montage ne sont pas décidés dans cfdisk, je ne les ai mis dans cette table qu'à titre indicatif.
  15. J'ai sélectionné Write et tapé yes. Il ne me reste plus que la foi. Heureusement que je ne connaissais pas tout ce qui suivait. :-)
  16. Voici le partionnement que j'ai adopté pour le second disque :

    Partionnement de sdb
    nom option type de partition système de fichier taille (Mo) usage
    sdb1 NC primaire Linux swap 131,61 swap
    sdb2 primaire Linux 156,29 /tmp
    sdb3 NC logique Linux 131,61 /var
    sdb5 NC logique Linux 658,03 réservé
  17. Next: Initialize and Activate a Swap Partition
  18. Je sélectionne /dev/sda5.
  19. Je saute la vérification des mauvais blocs.
  20. Initialize and Activate a Swap Partition encore une fois pour la seconde partition de swap. J'espère que le noyau balancera bien les requêtes.
  21. Je sélectionne /dev/sdb1.
  22. Initialize a Linux partition à répéter pour chaque partition où je veux mettre un système de fichiers. Je vérifie tout de même les blocs de la partition /. C'est pas mal, une fois la partition initialisée, des points de montage sont proposés. Outre la partition root, il y a :

    • /usr : A large partition where most software reside
    • /home : User home directories
    • /var : Variable data such as mail spools and databases

    Il me manque juste /tmp.

  23. Next: Install Operating System Kernel and Modules (c'est bizarre comme l'auteur de ces textes aime les majuscules).
  24. Il y a tout un choix de médias desquels je pourrais installer, je choisis cdrom: CD-ROM drive.
  25. Please choose the path inside the CD-ROM where the Debian Archive resides. ___________________________________________________
    Oulaah, je tape sur retour en espérant que ça ira.
  26. J'arrive dans une fenêtre intitulée Select debian Archive path. On me propose default: The default stable archive. Pour moi ça va bien, je ne suis pas en mesure de faire le pénible je crois.
  27. You've installed the operating system kernel and the modules. Chouette, j'arrive à installer pour de vrai, je n'ai pas tout bousillé pour rien !
  28. Alternate 1 : Edit Kernel Boot Parameters. Il ne fallait pas le rater celui-ci, il m'a quand même fallu presque un mois pour les trouver ces fichus paramètres.
  29. J'entre donc reserve=0xD400,32 comme paramètre du noyau.
  30. Next: Configure Device Driver Modules, le noyau me semblait pourtant assez gros, que peut-il manquer ?
  31. On me propose de charger des modules d'une disquette, pas besoin.
  32. Je choisis quelques modules du CD-ROM, mais c'est assez difficile, il y a peu d'informations.

    Dans les block j'ai pris vfat, nls_iso8859-1 et nls_cp850 en espérant que ça me permettra de lire mes données sauvées de Windows avec des noms de fichier contenant des caractères non ASCII.

    Dans misc il y a vraiment tout et n'importe quoi. Il y a notamment un mga (No description available) qui pourrait sans doute servir à un framebuffer spécialisé pour ma carte graphique. Bon, je le laisse tomber, c'est pas encore le moment de prendre le risque de ne rien pouvoir afficher.

    Dans scsi je ne vois rien pour ma carte, ça doit déjà être dans le noyau. En revanche je prends sg à tout hasard pour lire des CD audios.

    Enfin dans video Drivers for Video4Linux il y a un matrox. Mais cela ne m'intéresse pas pour l'instant.

  33. Next: Configure the hostname. Je choisis yok-yok puisqu'il semble que le choix soit libre si on se connecte à Internet uniquement par modem.
  34. Next: Install the Base System
  35. Je sélectionne à nouveau cdrom comme source.
  36. Réglage du fuseau horaire. Je choisis Europe puis Zurich (Je n'ai jamais compris pourquoi ce n'est pas Berne). Il faudra encore que je mette mon horloge à l'heure GMT.
  37. Next: Make Linux Bootable Directly From Hard Disk. Bien sûr, on est plus sur Amiga 1000 ou bien ?
  38. Je choisis /dev/sda Install Lilo in the MBR et non pas /dev/sda2 Install LILO in the /target boot sector. Tiens, une petite erreur, par /target il faut comprendre le / une fois l'installation terminée.
  39. Next: Make a Boot Floppy. Comment ça, on n'a pas confiance ? Bon allons-y pour une disquette Rescue.
  40. Tiens il y a un programme assez spécial qui est utilisé pour faire cette disquette. Voici (en gros) ses messages :

    Measuring drive 0's raw capacity
    add the following line to /etc/driveparm
    drive0: deviation=-2320
    

    Attention, cette mesure n'est valable que pour mon lecteur de disquettes à moi !

  41. Finalement : You've built your system and boot floppy. The moment of truth approaches! Please select "Next" to reboot the system.
  42. Je sélectionne une dernière fois Next et Yes, sans oublier de retirer la disquette et le CD-ROM.

En fait à ce point j'ai éteint l'ordinateur un moment. Puis je l'ai rallumé et l'installation s'est poursuivie, ce fut d'ailleurs plus long que prévu.

  1. D'abord je remarque que LILO n'attend pas, heureusement que les paramètres enregistrés sont bons.
  2. La détection des cartes SCSI ralentit le lancement du noyau, il faudra que j'en compile un nouveau assez vite.
  3. Un programme de configuration est directement lancé. Il a une énorme faiblesse par rapport au programme précédent, il n'y a pas de moyen clair de revenir en arrière dans les écrans.
  4. Shall I enable md5 passwords? Je sélectionne Yes.
  5. Shall I install shadow passwords? Je sélectionne Yes.
  6. Il faut que je choisisse un mot de passe pour l'utitisateur root. J'en profite pour créer un tout nouveau mot de passe : ********.
  7. On me propose aussi de créer un compte utilisateur. Une restriction m'étonne, il ne doit pas commencer par une majuscule. Bizarre, je crée donc marc.
  8. Je réponds oui lorsqu'on me propose remove PCMCIA packages. Je n'ai pas fini l'installation et il faut déjà faire de l'ordre !
  9. Une question un peu bizarre, on me demande si je veux une PPP connection to install the system ? Je réponds No. Pour installer, les CD-ROM me suffisent et j'ai déjà perdu assez de temps comme ça.
  10. J'arrive dans une fenêtre Apt Configuration. Choose the method apt should use to access the Debian archive:

    • cdrom
    • http
    • ftp
    • filesystem
    • edit sources list by hand

    Comme d'habitude je sélectionne cdrom.

  11. Là je me suis un peu raté, en plus l'interface n'aide pas et il me semble qu'il y a un défaut pour couronner le tout.

    1. On me demande si je veux scanner un CD-ROM, puis un autre.
    2. Je scanne le 1, puis le 2.
    3. Pour le 3 je me trompe entre Yes et No. Ça paraît bête, mais l'interface est très mal fichue. Le bouton actif est bleu et l'inactif rouge. Seul autre indice, le curseur (on est en mode texte). C'est mauvais. D'ailleurs j'ai déjà lu un article sur le Web (dont j'ai perdu l'URL) décrivant ce même défaut.
    4. À un moment j'appuie sur Cancel pour revenir sur mes pas. Bêtement ça revient au tout début. Cette interface est mal fichue.
    5. Un autre gros problème est que quand Apt me demande de changer de CD-ROM puis de taper sur retour, il n'est pas capable de détecter le changement de disque. Je suis obligé de monter moi-même le CD-ROM sur /cdrom. Heureusement que les consoles virtuelles sont actives pendant ces installations…
    6. Je crois bien que j'ai scanné 4 ou 5 fois chaque CD-ROM avec ces histoires. Heureusement il y a un identificateur sur chacun et ça n'a pas l'air d'avoir causé des problèmes.
  12. Finalement j'arrive au point où on me demande : How do you want to choose additionnal software to install? J'ai le choix entre simple et advanced. Comme il semblerait que advanced donne une liste complète des paquets disponibles, je me contente de simple.
  13. Je choisis les catégories suivantes : C++ dev, C dev, Debug, Devel Common, Dialup, Games, Gnome Apps, Gnome Desktop, Gnome Games, Gnome Net, Newbie help, Science, Sgml, Sgml Dev, Tcltk, Tex, X Window System, X Window System core.
  14. Ensuite le programme anXious m'aide à configurer XFree86.
  15. Ma carte vidéo est bien détectée. Bon, c'est pas pour rien que j'avais acheté une Matrox. :-)
  16. Je sélectionne quelques terminaux : rxvt, rxvt-ml (Serait-ce multilingue ?) et xterm (soyons classique).
  17. Je sélectionne quelques gestionnaires de fenêtres : Enlightenment, fvwm (vais-je enfin trouver mieux ?) et wmaker (j'en ai entendu du bien). Je désélectionne twm (vieillerie encombrante).
  18. Je sélectionne XDM à l'amorçage.
  19. Ensuite toute une série de réglages sérieux :

    • Je sélectionne MouseSystems pour la souris (seul réglage qui semble correspondre à ma Logitech MouseMan série)
    • Pas besoin de simuler le troisième bouton, ce serait malheureux.
    • J'entre /dev/ttyS1 comme port de souris.
    • Je sélectionne le clavier Swiss/French.
    • Je sélectionne 1280x1024 76Hz pour le réglage des fréquences horizontales de l'écran, mais j'apprendrai que j'aurais mieux fait d'entrer directement les bonnes valeurs en KHz.
    • Je sélectionne 40-150 comme fréquences verticales, mais c'est encore une fois imprécis.
    • Je sélectionne none comme clockship. C'est sans doute une erreur, la Matrox Millenium II a un TI 3026. Mais on verra que ce n'est pas le plus grave. Et puis en fait le fichier /usr/share/doc/xserver-common/README.MGA.gz dit qu'il ne faut préciser ni le RAMDAC ni essayer les horloges.
    • Je réponds No à une question sur des clock lines.
    • Je sélectionne 24 bpp et 1152x864 par défaut. C'est bizarre, 1280×1024 n'est pas proposé, en revanche il y a un 1280x960.
    • Arrivé à la fin, anXious indique que plus d'informations sont disponibles dans /usr/share/doc/xserver-common/README.Config.gz. Je comprendrai pourquoi…
  20. On me demande si je veux SSH en SUID root. Si ce n'est pas nécessaire, non.
  21. Je remarque que j'ai toujours le clavier allemand dans la console. Je passe sur une console virtuelle et lance kbdconfig. Pas mal, c'est interactif maintenant. Je choisis i386 qwertz fr_CH. Il y a aussi un fr_CH-latin1. Il me semble avoir des mauvais souvenirs d'un essai avec Red Hat. Mais il faudra que je reteste une fois pour voir ce que c'est.
  22. J'apprends que LeafNode va être configuré pour charger les forums à chaque session PPP. Voilà qui ne me plaît pas vraiment, LeafNode était horriblement lent lorsque je l'avais essayé sur Red Hat. En plus il n'était pas très utile. Cependant, j'ai pu lui interdire de charger la liste des groupes, ce sera peut-être suffisant.
  23. Aha, les fichiers vont être réellement copiés maintenant. Mais je dois à nouveau monter les CD-ROM à la mano dans une autre console, décidément… En revanche le démontage semble bien aller automatiquement.
  24. Pfouuu, encoooooore un truc à configurer : Exim. Ce serait rigolo de pouvoir envoyer des courriers en local. Mais je m'attaquerai à ça plus tard. Je sélectionne No configuration et j'utiliserai directement POP3 et SMTP comme d'habitude. /usr/sbin/eximconfig me permettra de configurer plus tard si j'en ai envie ou besoin.
  25. Un message d'erreur pour le moins confus est apparu en pleine installation :
    E: Sub-process /usr/bin/dpkg returned an error code (1)
    Some errors occured while unpacking. I'm going to configure the
    packages that were installed. This may result in duplicate errors
    or errors caused by missing dependencies. This is OK, only the errors
    above this message are important. Please fix them and run [I]nstall again
    Press enter to continue.
    

    Pour ce qui est des erreurs au-dessus, je n'en vois aucune. Je suis dans une console 80×25 (il faudra que j'ajoute un vga=9 dans les paramètres du noyau). J'espère que c'est au moins sauvé dans un fichier si c'est important.

  26. Tiens, il y a une libpaperg à qui je dois indiquer que j'utilise du papier a4. Je ne pensais pas que l'impression était aussi bien centralisée.
  27. Configuration de wvdial. C'est marrant, il y a une détection de modem, comme sur Windows. J'espère que ce sera bon. À part ça on ne me demande que les paramètres d'appel téléphonique. Il faudra donc configurer PPP plus tard.
  28. On me repose des questions sur X. anXious m'a pourtant pris assez de temps. Heureusement je n'ai pas dû répondre à trop de questions : Do you want to make the VGA16 X server the default? Ça va la tête !?! Do you want to make the SVGA16 X server the default? Y.
  29. Je vois passer un setting up twm sur l'écran. Pourtant j'avais dit non à anXious. À quoi peut bien servir ce programme alors ?
  30. Un écran m'apprend qu'il n'est pas surprenant que certains paquets n'aient pas pu être installés (cause : des bugs). Mais en ressayant ça pourrait marcher. Pour avoir des messages pareils (à l'honnêteté sur les bugs près), je croyais qu'il était nécessaire d'installer Windows… Enfin bon, ressayons puisque c'est conseillé.
  31. Aucun paquet ne semble avoir changé, aucun problème donc ?
  32. Et voilà, c'est fini ! Il est 14h12, le 28 janvier 2001. Je peux éteindre mon ordinateur, shutdown -h now.

Powered by W2ML © 2001, 2002, 2003, 2005, Marc Mongenet Creative Commons License
Ce document est disponible selon les termes de la Creative Commons Attribution 2.5 License.
Dernière mise à jour et validation le ...